Blog

Calcium et acide urique (1er partie)

 Cette petite contribution, n’a pour seul but d’éveiller notre  goût pour les recherches.. .  

L’idée de ce court texte, m’est venue en songeant à Mathilde !                                                      

 Calcium et acide urique (1er partie)

 La  chondrocalcinose articulaire, est souvent considérée comme  une «  pseudo goutte » car c’est une arthrite à cristaux, elle se forme  de microcristaux de pyrophosphate de calcium.

Aiguë ou chronique, cette atteinte inflammatoire des articulations est fréquente, surtout à partir de la soixantaine, et largement sous-diagnostiquée. »

(Dr Jean-Paul Marre La « chondrocalcinose articulaire »)

 Ces petits cristaux articulaires, je les retrouve très souvent sous mes doigts comme le témoin méconnu de douleur récurrente.

Je veux parler en particulier des « enthéses » (insertion des ligaments et des tendons) je donne en exemple  l’épaule, mais bien sûr ceci est valable pour l’ensemble du corps !

20101214-anatomie-epaules-2.jpg

Rendons à César ce qui est à César ! Ce que j’appelle « petits cristaux articulaires » se nomme en anatomie, microcristaux de pyrophosphate de calcium (acide urique).

chondrocalcinose-articulaire-l.jpg

A température du corps « normale » (37°) ces cristaux sont fixés aux muscles et aux nerfs, ce qui produit des nombreuses  douleurs.

Le matin (ou après une longue période de repos) est souvent un moment difficile à cause de ces cristaux, la douleur ressentie diminue avec l’activité du réveil (chaleur corporel en augmentation) et stimulation de ou des parties douloureuses.

Maux-de-dos-au-reveil.jpg

Le corps « monte » en température et commence à dissoudre ces derniers, qui sont le plus souvent emportés par le sang.


Il est à noter que ces mêmes gènes peuvent aussi se manifester après un bon repas !

Je pense notamment à cette fameuse « grise de goute »aigüe (excès d’acide urique) pour une inflammation (exemple de notre dessin).

causes-of-joint-pain-and-fatigue.jpg

Ou inflammation chronique, avec coliques néphrétiques  au niveau des reins…

calculs-renaux.jpg

Ne pas culpabiliser après un bon repas, car il y a tout de même des causes autres que la bonne « bouffe ».

On peut classer ces troubles en plusieurs catégories (d’Arthropathies à dépôts de cristaux  de CCP) .

Forme asymptomatique :

 Peut être découverte lors de contrôle radiographique au hasard d’une tout autre pathologie.

Forme inflammatoire aigüe récidivante : dite de « pseudo goutte » (monoarthrite aigüe)

Contrairement à la première forme, elle n’est pas toujours facile à desseller à la radiographie.


5415453-inline.jpg
bursite-inflammation-articulation-coude-iStock-670657870-870x435.jpg
periarthrite.jpg
images.jpg

Cette pathologie peut concerner presque  toutes les articulations du corps (à l’exception de l’articulation du gros orteil), mais touche assez rarement les phalanges, tarses et métatarses.                                                                                        

Forme inflammatoire chronique des métacarpo-phalangiennes, des poignets et des genoux :

Métacarpo-phalangiennes

anatomie-arthrose-des-doigts.jpg

Des poignets

images (2).jpg

 Des genoux

Différence-arthrose-et-arthrite-source-infographie-Figaro.jpg
Arthrite

Arthrose avec dépôt de chondrocalcinose (douleurs articulaires mécaniques chronique avec modifications arthrosiques inhabituelles)

chondrocalcinose4.jpg
images (1).jpg

Cette forme d’infection inflammatoire est malheureusement subie par une personne sur deux .

Librement inspiré des excellents articles   :

  Dr Jean-Paul Marre La « chondrocalcinose articulaire »

Chondrocalcinose articulaire : pseudo-goutte mais vraies douleurs articulaires – Pourquoi Docteur

N. Announ P.-A. Guerne

Rev Med Suisse 2007; volume 3. 32132

Arthropathies à cristaux de pyrophosphate de calcium – Revue Médicale Suisse (revmed.ch)

Ouvrage du Dr André Passebecq

Partager Cet Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *